La station a été construite en 1967, à la suite de la mise à disposition de landes communales situées dans le hameau de Beauvais à Paimpont, puis à leur achat par l’Université de Rennes :

À l’époque, l’éthologie et l’écologie connaissent au plan international un fort développement. À Rennes, elles montrent plus qu’ailleurs leur complémentarité voire leur inter-dépendance avec la naissance de l’eco-ethologie. La Société Française d’Étude du Comportement Animal (SFECA) trouvera alors à Paimpont un lieu de rencontres et d'expérimentations.

C’est dans cette station que furent rédigés en 1971 les statuts de l’université de Rennes 1.

UN OUTIL POUR L’ENSEIGNEMENT...

 

La  station  biologique  de  Paimpont  a accueilli ses premiers étudiants en 1967, pour des stages de zoologie, botanique et écoéthologie. Depuis, ces stages se sont multipliés et plus de 30 y sont organisés chaque année (soit plus de 4000 journées-stagiaires). Le cadre naturel exceptionnel de la Station, avec les bois, les landes, les étangs, les rivières, offre toute la diversité nécessaire à l’enseignement de la Biologie de terrain. S’y ajoutent des possibilités d’analyse, de traitement des données et d’accès à Internet, qui garantissent l’efficacité des enseignements.

... ET LA RECHERCHE.

 

La station biologique a aussi un rôle d’aide à la recherche, deux unités sont présentes sur le site.

 

  • Le laboratoire d'éthologie animale et humaine EthoS (UMR CNRS 6552) se consacre à l'étude du comportement, et particulièrement du comportement social, dans une perspective intégrative et comparative. Se rendre sur le site d'Ethos.

 

  • L’UMR-CNRS 6553 (Fonctionnement des Écosystèmes et Biologie de la Conservation) s’intéresse quant à elle à la biologie des populations de lézards vivipares et d’insectes des élevages hors sol, aux communautés animales et végétales des îles subantarctiques (en particulier aux Kerguelen) et aux organismes (des microbes aux vers de terre) qui modifient le devenir des polluants dans les sols et les zones humides bretonnes. Se rendre sur le site d'Ecobio.

Depuis près de cinquante ans, la station biologique de Paimpont a démontré son utilité. L’une de ses premières justifications a trait à l’innovation pédagogique. L’esprit propre à toute station de terrain permet de transférer très rapidement dans les contenus pédagogiques des stages, des données ou des méthodes validées par les équipes de recherche. Cette démarche n’est applicable que dans le cas de stages et devant des stagiaires en nombre relativement limité.

Les exemples sont nombreux et touchent à l’observation du comportement social des singes en captivité, le recueil puis le traitement statistique des données, l’initiation aux techniques d’information géographique (SIG). Deux filières sont nées de ces expériences le DEA « d’Écoéthologie » et la Maîtrise de Sciences et Techniques « Aménagement et Mise en Valeur des Régions ».

Depuis 2000, la station est un service commun de l’université de Rennes 1, et toute son équipe est prête à accueillir des séminaires, stages, réunions de travail.